Noir, blanc, vert et Ludo

Au détour d’une rue, ce qui frappe chez Ludo aka Ludovic Vernhet , outre la représentation, c’est ce vert presque fluo, au milieu du niveau de gris, il vous saute aux yeux. Presque éblouissant, surnaturel, on ne peut pas y échapper. Sur les premières œuvres que j’ai découvertes, il était écrit “Nature’s revenge”. Et bien oui, avec ce vert, la nature prend le dessus. Comme une bataille contre le béton, le bitume, la brique, le ciment, puisqu’elle n’a que peu droit de citer, elle prend sa revanche.

Ludo Street art
Ludo Street art

Après le vert, on est frappé par le mélange de la nature et de la “machine”. Drôles d’êtres hybrides surgis de nulle part, relevant presque d’un cauchemar. Bombe, arbre, fleur, rasoir, masque, explosion, ces œuvres nous poussent à réfléchir et à s’interroger sur le rôle et la place de l’homme dans notre environnement.

 

 

 

 

 

Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art Ludo Street art

Son site

Plaisir des yeux sur Instagram avec son compte

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *