Mosaïque, s’il vous plait

Le street art, ne passe par que par la peinture, l’affichage ou le spray.

mosaique streetart Gulon
mosaique streetart Gulon

La mosaïque, plus rare dans cette espace d’expression, a trouvé sa place.

 

J’avoue avoir un faible pour cette technique, car il y a du volume, et un éphémère un peu ralenti (tant qu’un fada ne tombe pas dessus pour le piquer ou le détruire). J’ai découvert Jérôme Gulon aka Moreje en même temps que le street art. Cela me semblait énigmatique et fascinant. Cela ma tellement touché, que je m’y suis même mis quelques temps, sans aucune volonté de m’exposer, sans talent, mais pour tenter d’apprivoiser cette technique.

Pour découvrir le travail de  Jérôme Gulon

Le plus connu et envahissant est Space Invader. Oui comme le jeu né dans les années 80. L’artiste déploie ses mosaïques depuis 1998. Régulièrement, il essaime à travers le monde, et y dépose de nouvelles compositions. Comme dans un jeu, il augmente son score à chaque nouvelle pose. Pour les aficionados , il y a le jeu, en téléchargeant une application (télécharger oui oui) pour on peut enregistrer ses scores.

Un petit voyage dans l’espace avec lui ?

Voilà, je ne suis pas exhaustive, deux exemples bien différents sur la mosaïque.

Bonne découverte.

Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique Street art Mosaique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *