Le pochoir, du paléolithique à nos jours

Le pochoir

Avant d’approfondir que nous dit le Larousse sur ce terme :

“plaque évidée selon une forme, dessin, qui permet de peindre par simple passage d’un pinceau, d’une brosse”. De nos jours, on emploi plutôt des bombes aérosol.

La Cueva de las Manos (« Grotte des Mains ») Argentine
La Cueva de las Manos (« Grotte des Mains ») Argentine

Le début. Un jour une homme (ou une femme d’ailleurs) apposa sa main sur un mur, il prit son souffle et répandit du pigment. Ce fut sans doute parmi les premiers pochoirs de l’humanité. C’était à Lascaux en Dordogne (soit de 17 000 à plus de 20 000 ans avant JC).

pour découvrir la célèbre grotte le lien vers le site

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, on retrouve cette technique au XVII siècle pour des textes liturgiques alors que Gutenberg avait déjà inventé l’imprimerie. Pour en savoir plus cet article sur le blog bibliomane. (plus de détails sur le site Bibliomane)

Mais revenons à aujourd’hui, enfin à une époque plus récente.

L’arrivée du “phénomène” pochoir daterait des années 80 à Paris. Blek le rat en serait le précurseur. De nos jours cette technique sert aussi bien à décorer un gâteau qu’à faire un panneau de signalisation. Mais c’est sur les murs que je préfère les voir.

Et pour apprendre, j’ai trouvé ce tutoriel qui peut vous permettre d’approfondir la question et qui sait faire de vous un pochoiriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *